Innobioma

Les flux rss du siteImprimer la page

Concilier protection de la ressource en eau et production durable de biomasse

Réduire l’érosion des sols et limiter les risques de pollution de la ressource en eau potable, voilà l’un des principaux enjeux environnementaux, auquel les agriculteurs doivent répondre.

Mais pourquoi ne pas essayer une solution « gagnant-gagnant » ? Où l’agriculteur qui s’engage dans la mise en place d’une action en tire également un bénéfice direct ?

C’est l’idée du programme Innobioma porté par la Chambre d’agriculture de la Seine-Maritime, avec le soutien de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie : développer des aménagements efficaces pour réduire l’érosion des sols et valorisables par la production de biomasse.

Le nom de ces aménagements ? Les Bandes Ligno-Cellulosiques ou BLC.

Qu’est-ce qu’une BLC ?

Les BLC sont des cultures de plantes pérennes, à croissance rapide et à forte production biologique. Elles peuvent être exploitées pendant plus de 20 ans avec une récolte tous les 1 à 3 ans. Les espèces plantées sont par exemple du saule ou du miscanthus.

Une efficacité mesurée sur le terrain

Partenaire du projet, l’AREAS (Association de recherche sur le Ruissellement, l’Erosion et l’Aménagement du Sol) a effectué des mesures pour valider l’efficacité des BLC sur la réduction des ruissellements et de l’érosion des sols.

Avec une capacité d’infiltration 15 fois supérieure aux cultures classiques, les BLC peuvent être considérées comme des aménagements d’hydraulique douce. 

Différentes valorisations possibles

La biomasse produite est valorisable dans diverses filières, telles que le paillage horticole, la production d’énergie et bien d’autres encore…

Miscanthus - ©NumériquesSaule - ©Numériques

Le projet dans les grandes lignes

Projet Bandes Ligno-Cellulosiques Innobioma

Une priorité sur la Pointe de Caux

La Pointe de Caux est touchée par de multiples enjeux liés à la protection de la ressource en eau potable et à la lutte contre l’érosion des sols.

Ce territoire est concerné par divers zonages réglementaires et programmes d’actions agricoles associés. C’est pourquoi l’Agence de l’eau Seine-Normandie a décidé de concentrer son soutien financier sur ce secteur.

Pour mener à bien ce projet, l’Agence de l’eau Seine-Normandie a accordé à la Chambre d’agriculture et ses partenaires, un financement conséquent. Celui-ci s’élève à 70 % du budget total, soit près de 610 000 € sur les 3 ans du programme.

Les agriculteurs de cette zone bénéficient de 70 % d’aides pour la plantation de BLC. Mais les problèmes liés à l’érosion des sols touchent également le reste du département.

Un accompagnement est donc aussi proposé aux agriculteurs qui le souhaitent, en dehors de la zone Innobioma.

De multiples partenaires engagés

La Chambre d’agriculture de la Seine-Maritime est le pilote du projet Innobioma.

Elle mène et coordonne les différentes actions. Elle bénéficie de l’appui technique du CEDEN, de l’AREAS et de la Chambre d’agriculture de l’Eure.

Le Groupement d’Intérêt Environnemental et Économique (GIEE) Terre Eau Énergie 76 est quant à lui l’un des partenaires privilégié pour la mise en œuvre des actions par les agriculteurs.

Les différentes collectivités territoriales et en particulier les Syndicats de bassin versant, jouent également un rôle important en tant que relais et vecteurs de communication sur le terrain.

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Bastien Langlois

Conseiller biomasse énergie

Tél : 02 35 59 47 52

Innobioma

Les BLC vous intéressent ?

Vous rencontrez des problèmes d’érosion sur vos parcelles et vous êtes intéressé par la filière biomasse ?
Pourquoi ne pas en profiter pour planter des Bandes Ligno-Cellulosiques ?

Grâce au projet Innobioma, il existe aujourd’hui non seulement du matériel adapté pour la plantation et la récolte, mais aussi des filières de valorisation locales.

N’hésitez à faire appel à la Chambre d’agriculture.

Un conseiller vous apportera un appui pour définir et mettre en place votre projet.

Agenda

Aucune actualité disponible.