CFE

Les flux rss du siteImprimer la page

Qui est concerné ?

Le CFE est compétent uniquement pour les personnes exerçant une activité agricole générant des flux économiques soit à titre individuel ou dans le cadre d'une société ou encore sous le statut d'Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée.

La définition juridique ou civile de l'activité agricole est codifiée à l'article L 311-1 du Code rural.

Cette définition précise que sont réputées agricoles :

  • toutes les activités correspondant à la maîtrise et à l'exploitation d'un cycle biologique de caractère végétal ou animal et constituant une ou plusieurs étapes nécessaires au déroulement de ce cycle,
  • les activités exercées par un exploitant agricole qui sont dans le prolongement de l'acte de production ou qui ont pour support l'exploitation.

Champs de compétence du CFE

Création, modification de situation ou cessation d’activité agricole

Les CFE ont été institués pour faciliter les démarches administratives des entreprises agricoles à l'occasion de leur création, de leur modification de situation ou de la cessation de leur activité. Ils permettent aux exploitants agricoles de se déclarer simultanément, grâce à un seul formulaire, auprès de l'INSEE (pour l'obtention d'un numéro SIREN), de la MSA, du Centre des Impôts, de l'EDE s'ils sont éleveurs et, pour les sociétés, auprès du Greffe du tribunal de commerce.

Création de centres équestres

Depuis 2010, s'ils le souhaitent, les créateurs de centres équestres peuvent s'adresser au CFE pour centraliser l'ensemble de leurs démarches. Le CFE remplit alors un rôle de guichet unique.

Fonds agricoles

Le CFE enregistre les créations, modifications, cessions de fonds agricoles.

Aide aux Chômeurs Créateurs Repreneurs d'Entreprise

Le CFE centralise les demandes d'Aide aux Chômeurs Créateurs Repreneurs d'Entreprise (ACCRE). Cette demande doit être effectuée lors de la déclaration de création de l'entreprise auprès du CFE ou dans les 45 jours calendaires suivants (samedi et dimanche inclus).

A noter : Avant de faire une demande d'ACCRE, les porteurs de projets peuvent bénéficier d'une aide complémentaire : le dispositif NACRE (Nouvel accompagnement du Créateur Repreneur d'Entreprise) http://travail-emploi.gouv.fr/emploi/developper-l-emploi/creation-d-activite/article/nouvel-accompagnement-pour-la-creation-et-la-reprise-d-entreprise-nacre

Que fait le déclarant ?

Au lieu d'aller dans chacune des administrations, l'exploitant n'a qu'un dossier à remplir et à transmettre au CFE de la Chambre d'agriculture.

Pour des personnes individuelles, ce dossier est constitué d'un formulaire accompagné d'un justificatif d'identité.
Pour les sociétés, le dossier est composé d'un formulaire avec des pièces justificatives et des frais pour le greffe du tribunal de commerce. Les pièces et les frais varient selon les situations.

Que fait le CFE ?

Lorsqu'un dossier de déclaration lui est remis, le CFE vérifie que tous les éléments indispensables ont bien été fournis, qu'il n'y a pas d'erreur manifeste ou d'omission.

Il délivre un récépissé au déclarant qui est alors libéré de ses obligations déclaratives. Il appartient alors au CFE d'acheminer le jour même un exemplaire de la liasse à chacune des administrations destinataires. Sous réserve de la bonne liaison internet avec l'INSEE, le numéro SIREN/SIRET est attribué dès la saisie de la création d'entreprise par le CFE. Le récépissé envoyé au déclarant mentionne ce numéro.

Dans les jours qui suivent le dépôt du dossier, l'INSEE retourne au déclarant un certificat d'identification au répertoire SIRENE indiquant le numéro d'identification de l'entreprise (SIREN), le numéro du ou des établissements (SIRET) et le code de l'activité principale exercée (code APE).

Offre de services

Je veux faciliter et sécuriser mes démarches de création ou de modification de mon entreprise

Nous vous proposons un appui pour constituer votre dossier CFE

En savoir +