Vous êtes ici : Accueil > Toutes les actualités

Actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Dossier sangliers

Régulation des sangliers

Des échanges avec les représentants des chasseurs doivent déboucher sur des obligations de résultats pour la prochaine saison de chasse

Vos représentants professionnels, qui siègent dans diverses commissions départementales, soulèvent depuis plusieurs années le problème de l’accroissement du nombre de sangliers et des dégâts qui les accompagnent.
Cette persévérance a été payante puisqu’en avril dernier, lors de son assemblée générale, la Fédération des chasseurs a affiché des objectifs clairs en matière de réduction et de maîtrise des populations de sangliers.

Afin d’insister sur le caractère d’urgence de cette situation, les présidents des trois organismes que sont la Chambre d’agriculture, la FNSEA76 et la Fédération des chasseurs ont décidé de publier ces objectifs dans un communiqué commun que vous pouvez télécharger ci-contre (les chasseurs ont eu ces informations dans le numéro de septembre du journal « Infos Chasse76 »).

Ainsi nous espérons que les responsables de territoires de chasse comprendront le message de leur fédération. Il est indispensable que les autres acteurs les accompagnent et leur donnent tous les moyens pour atteindre cet objectif de réduction des populations en facilitant des prélèvements quantitatifs et qualitatifs suffisants.

C’est notamment le cas pour l’ONF, gestionnaire des forêts domaniales qui abritent dans la plupart d’entre elles de fortes populations de sangliers.
Bien que partageant souvent les objectifs proposés lors des commissions départementales, nous constatons que dans la pratique il y a parfois de grands écarts : dans certains lots de chasse des sanctions financières et diverses sont encore appliquées pour le tir des laies ou d’animaux ne correspondant pas aux catégories de poids souhaités par le responsable de chasse.
Voilà pourquoi nous demandons à l’ONF, donc à l’Etat, de montrer l’exemple en participant activement à la réduction des populations de sangliers par la chasse.

La propriété forestière privée doit elle aussi faire preuve de cohérence en veillant à ce que ses adhérents respectent le schéma départemental de gestion cynégétique et gèrent le volet chasse au sein de leurs propriétés avec l’objectif de retrouver rapidement des niveaux de population compatibles avec l’environnement agricole et public.

Nous espérons vivement que ce soit par la chasse plutôt que par des mesures administratives, qui sont souvent un constat d’échec, que notre département retrouve une sérénité agro-cynégétique.
Nous pensons qu’il est encore possible de retrouver un équilibre conforme au schéma départemental de gestion cynégétique, mais à condition que tout le monde en ait la volonté.
La saison de chasse 2017-2018 sera donc déterminante dans la maîtrise de l’évolution des populations de sangliers.

Les agriculteurs, les chasseurs et les forestiers utilisent et aménagent l’espace rural, ils savent aussi le partager avec leurs concitoyens, mais nous devons nous respecter et nous entendre.
Dans le cas contraire nous devrions laisser la place à d’autres intervenants qui voudraient nous imposer leur mode de gestion.

Nous comptons sur les chasseurs pour remplir cette mission tout en pratiquant leur passion, nous ferons un point régulier avec la fédération des chasseurs et la DDTM pour suivre l’évolution de ce dossier tout au long de cette campagne de chasse 2017/2018.

Philippe PICARD
En charge du dossier « dégâts de gibier » pour la Chambre d’agriculture 76

Marc THIBAUDEAU
Président de la commission « dégâts de gibier » à la FNSEA 76