Vous êtes ici : Accueil > Toutes les actualités

Actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

S’affranchir de vos repères habituels de date pour prendre les bonnes décisions

Observatoire régional de la croissance de l'herbe en Normandie

Semaine 14 - Malgré des nuits encore fraîches mais avec des maximales élevées en journée pour cette période de l’année, la croissance d’herbe s’accélère de nouveau sur de nombreux sites de l’observatoire régional. Tout est donc réuni pour valoriser plus d’herbe pâturée, mais les bonnes décisions sont bien à prendre maintenant, et selon bien l’herbe disponible.

Vos animaux sont-ils débordés par l’herbe ?

Il est indispensable de se détacher de vos repères habituels de date. Ce printemps 2017 bouscule beaucoup de choses d’où la nécessité de faire un tour de vos prairies au plus vite pour estimer l’offre fourragère disponible sur le bloc de pâturage de vos animaux.
L’objectif minimal d’entrée dans vos pâtures de vaches laitières se situe à 10-11 cm herbomètre ou hauteur herbe à la cheville. Toutes les parcelles à plus de 13-14 cm herbomètre ou hauteur herbe à la mi- botte seront débrayées pour une récolte précoce, ceci pour un retour rapide dans le circuit de pâturage. Avec des hauteurs d’herbe trop élevées, l’objectif de sortir à 5 cm herbomètre ou hauteur d’herbe au talon est difficile à maintenir.

Beaucoup d’herbe à pâturer, qu’ils en profitent vite ou aidez-les !

Face à une offre fourragère à pâturer conséquente, la première des priorités est bien de réduire les quantités distribuées à l’auge en rappelant à vos vaches que le patron c’est bien vous. Vous envisagerez la fermeture de vos silos si vos laitières disposent d’au moins 15 jours d’avance d’herbe, ou 20 jours pour un couple mère-veau en troupeau allaitant. La sortie du maximum d’animaux permettra d’accroitre également la pression sur cette offre fourragère à pâturer.
La fauche de vos parcelles les plus hautes constitue l’ultime solution, et la plus onéreuse. Cette récolte d’herbe évite surtout le gaspillage d’herbe avec des hauteurs excessives, et facilite ainsi un pâturage plus ras au second cycle de pâturage.

La prudence est de mise au GAEC du Grand Hazé à Bellou en Houlme (61)

La mise à l’herbe précoce cette année (10 mars) s’est faite dans d’excellentes conditions climatiques et de portance. Depuis 10 jours le manque de pluviométrie et les gelées matinales nous rendent prudents car la pousse de l’herbe en est pénalisée. Par conséquent nous freinons le rythme de pâturage en augmentant la part de foin distribué de façon à respecter le cycle de l’herbe et conserver un peu de stock sur pied.

Thierry JEULIN
Chambre d'agriculture de l'Orne