Vous êtes ici : Accueil > Toutes les actualités

Actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Dicton de la semaine : Avril doux, c'est du bien partout.

Observatoire de la Croissance de l'Herbe

Semaine 15 - La semaine passée, sous le signe de la douceur et de l’ensoleillement, a permis d’atteindre des croissances importantes. Cependant, le manque de pluie commence à se faire sentir dans certains secteurs, et la fraîcheur nocturne est de retour. Les décisions rapides sont donc déterminantes pour ne pas se laisser déborder par les quantités d’herbe tout en préservant une marge de sécurité si la période sèche venait à durer.

Une croissance soutenue début avril

Après un départ plutôt timide de la végétation en mars, la première quinzaine d’avril a permis un vrai "décollage" et même les zones les plus tardives atteignent des croissances importantes cette semaine. Croissances beaucoup plus homogènes sur l’ensemble de la Normandie. Avec des valeurs allant de 64 kg à 75 kg de MS/ha, les hauteurs d’herbe dans certaines parcelles vont permettre sans risque de créer du stock.


S’aider des hauteurs d’herbe et du stock d'herbe disponible (SHD) pour décider

Avec des croissances fortes et des jours d’avance importants, les jeunes animaux doivent être sortis. Dans les parcelles à 15 cm, une fauche précoce permettra de créer du stock et de réintégrer la parcelle au cycle suivant pour le pâturage.
Avec 24 ares/vache, pour une pousse de 70 kg MS/j, on couvre 100% des besoins journaliers !
C’est pourquoi :

  • il est essentiel de réduire la distribution de fourrages conservés et de débrayer des parcelles à faucher.
  • 15 à 18 j d’avance au pâturage sont nécessaires mais suffisants. Au-delà, le gaspillage guette, ainsi que la perte de qualité.
  • Sortir 1 ha du circuit de pâturage à 15 cm de hauteur permet de limiter l’avance de 3 j pour un troupeau de 50VL.

Surface nécessaire (ares/VL) pour couvrir l'ingestion en fonction de la croissance et de la quantité de MS distribuée à l'auge

Chaleur nocturne et pluie attendues à Coulmer dans le nord de l'Orne

« Depuis la mise à l'herbe du 16 mars, les conditions climatiques ont été favorables pour un pâturage ras des parcelles proches de la rivière. Je finis cette semaine mon 1er tour de pâturage. La croissance de l'herbe est un peu poussive surtout avec les nuits qui restent encore fraîches dans notre secteur. Face à cette situation, j'ai maintenu la distribution de 9 kg de MS d'ensilage de maïs, 1,5 kg brut de foin de luzerne et 1,6 kg de concentrés azotés. Il me tarde que la pousse de l'herbe reparte surtout avec des nuits plus chaudes et le retour des pluies afin de fermer au plus vite le silo de maïs. ».

Propos recueillis auprès du GAEC du Verger (61)

 

Stéphanie Cassigneul
Conseillère Elevage CA 14